COLE

Cole débute le graffiti en 2003, influencé par les personnages d’Erope et les fresques des TDM, qu’il observait minuscieusement sur le chemin de l’école.
Très vite, il se dirige vers le dessin de personnages.
En 2006, il commence à travailler sur toile, pour jouir d’un plus grand temps d’application afin d’expérimenter différentes techniques ( huile, posca, acrylique, couteau…)
Autodidacte, il passe par une période d’apprentissage en reproduisant des tableaux classiques, tels que La matinée de Friedrich, Le désespéré de courbet ou La naissance de l’empire américain de Dali.
Aujourd’hui, l’artiste cherche des ponts entre l’abstraction et le figuratif, essayant de mettre le travail de la matière au service de la forme et de l’imaginaire. Un peu comme lorsqu’on regarde un nuage et qu’on y voit des histoires. L’imagination de chacun vient se greffer sur la forme initiale.
Cole souhaite procurer cette émotion au spectateur.
Enfin, il cherche à s’inspirer des anciennes fresques murales, pour trouver là aussi un pont entre les trompes l’oeil de la Renaissance et les grandes œuvres abstraites des artistes modernes.